06. avril 1941. – Les Serbes n’oublieront jamais

L’opération Châtiment (en allemand Unternehmen Strafgericht) est le bombardement de Belgrade par surprise et sans déclaration de guerre par les bombardiers de la Luftflotte (flotte aérienne) no 4 du général Alexander Lohr de la Luftwaffe le dimanche 6 avril 1941, pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce fut le déclenchement de l’invasion de la Yougoslavie et, plus largement, des hostilités qui ravagèrent le pays jusqu’en 1945.

La principale raison invoquée était l’annonce du gouvernement qu’il n’honorerait pas ses obligations définies par l’accord du 25 mars 1941. Celui-ci marquait le ralliement du pays à l’Axe et aurait ouvert le passage sur son territoire des troupes allemandes en route vers la Grèce.

La signature du Pacte tripartite liant les partenaires de l’Axe avait suscité de nombreux débats et une profonde division au sein du gouvernement yougoslave. Le Prince Paul en était un fervent partisan et avait eu le dernier mot. L’annonce de l’accord le 25 mars avait été mal accueillie dans de nombreuses régions, notamment en Serbie et au Monténégro. Deux jours plus tard, les militaires serbes renversèrent la régence et placèrent le roi Pierre, alors âgé de 17 ans, sur le trône tout en dénonçant la décision du gouvernement précédent de rejoindre l’Axe. Malgré les tentatives du Premier ministre, le colonel Dusan Simovic, de retirer ses déclarations, Hitler était furieux, et donna l’ordre d’envahir la Yougoslavie le 27 mars. À partir du 6 avril, des unités allemande, italienne, hongroise et bulgare se mirent en marche. Onze jours plus tard, après la fuite du gouvernement Simovic et du roi Pierre à Londres (en passant par Alexandrie, en Égypte), le pays se rendait aux puissances de l’Axe.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

11 + six =