Au Monténégro, le pouvoir contre l’église orthodoxe

Possessions « usurpées »

Contre le Patriarcat serbe, Milo Djukanovic, pro-européen, soutient l’Église orthodoxe monténégrine, même si elle compte beaucoup moins de fidèles. « Restaurée » en 1994, elle se réclame l’héritière de l’Église orthodoxe du Monténégro, supprimée en 1920, et affirme que l’Église serbe aurait « usurpé » ses possessions. Bienvenue dans les Balkans.

La loi a été votée le 27 décembre, au terme d’une journée marquée par des manifestations d’opposants, et en dépit de jets de pétards des parlementaires d’opposition pro-serbe dans l’hémicycle. 22 personnes ont été interpellées, dont 17 députés d’opposition.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

12 + trois =