Là où il y a un Serbe, il y a de la SLAVA (la fête du saint patron)

Les Serbes sont les seuls Slaves qui ont reçu la tribu de foi chrétienne par tribu et famille par famille, et c’est pourquoi ils ont leur fête unique, la SLAVA.

Bien que dans la première période les missionnaires soient arrivés de Rome, les Serbes sont en fait devenus chrétiens principalement grâce à l’influence de Constantinople, principalement en raison du mouvement des frontières de l’église d’est en ouest. À savoir, lorsque l’empereur romain Léon III d’Isaurie (717-741) a déclenché une guerre civile sanglante et la lutte contre le respect des icônes, il est entré en conflit avec le pape romain, qui défendait fermement les positions orthodoxes sur cette question. C’est précisément à cause de cela, en 732, que l’empereur Léon transféra les parties des Balkans qui avaient fait partie de l’Église occidentale à la juridiction ecclésiastique du patriarche de Constantinople.

Il a la laissé au Pape que l’Istrie et la Dalmatie à l’archevêché de Split. Ainsi, la grande majorité de nos ancêtres pour toutes les époques postérieures a subi l’influence décisive de Constantinople, tant dans la religion que dans la culture en général. Une petite partie d’entre eux, vivant sur les terres de l’archevêché de Split, est restée sous l’influence religieuse et culturelle de l’église romane et de l’Occident en général.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

dix-sept − 6 =