La Serbie crée « mini Schengen » avec l’Albanie et la Macédoine du Nord

Les dirigeants des Balkans occidentaux se sont rencontrés dimanche en Macédoine du Nord. Ils ont discuté de mesures concrètes pour avancer dans leur projet de marché régional commun.

La réunion sur les rives du pittoresque lac Ohrid, classé au patrimoine de l’Unesco, était la deuxième rencontre du genre entre le Premier ministre albanais Edi Rama, son homologue macédonien Zoran Zaev et le président serbe Aleksandar Vucic.

L’initiative est destinée à promouvoir un regroupement des pays de cette région fragile et divisée en y instaurant d’ici 2021 la libre-circulation des biens et des personnes, alors que l’UE a décidé en octobre, sous l’impulsion de la France, de fermer pour l’heure la porte des négociations d’adhésion à la Macédoine du Nord et à l’Albanie.

« Nous ne devons pas avoir peur de notre propre ombre et de faire quelque chose pour nous-même », a lancé le président serbe devant la presse, assurant que « nous n’avons rien inventé de mieux depuis 30 ans dans les Balkans ». « Nous voulons tous faire partie de l’UE », mais « ça dépend d’eux ».

« Nous ne devons pas avoir peur de notre propre ombre et de faire quelque chose pour nous-même », a lancé le président serbe Aleksandar Vucic (G) à l’issue d’une rencontre des dirigeants des Balkans visant la création d’un marché régional commun.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

3 + quatorze =