Les Serbes en Croatie sont toujours la cible, les coupables éternels et ils ne doivent même pas dire qu’ils sont Serbes

On trouve le plus petit nombre des Serbes en Croatie aujourd’hui depuis l’époque des premières implantations dans ces régions au XVIe siècle. La population des Serbes a diminué de 67% au cours des 25 dernières années, principalement par fuite, surtout après la chute du SAO Krajina et l’action “Tempête” et par assimilation. Malgré cela, les Serbes de Croatie restent la principale cible des extrémistes, rapporte la “Jutarnji list”.

Autrefois nombreuse, visible et influente, comptant plus d’un demi-million de personnes (environ 12%), la communauté serbe en 25 ans, c’est-à-dire depuis la fin de la guerre, est devenue une communauté rudimentaire ou une trace communautaire. Selon le recensement de 2011, il y a aujourd’hui 186 633 ou 4,3% de Serbes, et selon les estimations démographiques, d’ici le milieu du siècle (dans environ 30 ans), il y en aura 2 à un maximum de 2,5%.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

5 × 3 =