Macron : La Bosnie est “bombe à retardement » qui fait « fait tic-tac à côté de la Croatie »

Le Président Macron a récemment déclaré : « Je crois beaucoup à la géographie .». Il ferait bien de s’intéresser aussi à l’histoire. Celle de la France, qu’il prétend réécrire, mais aussi des Balkans, si proches et pourtant si loin de l’Hexagone. Rappelons qu’il avait fait, en juillet dernier, une leçon de morale politique déplacée au sujet du Kosovo à la Serbie, pourtant alliée objective de la France.

Non content de cet impair arrogant, il humilie à distance la République (voisine) de Bosnie-Herzégovine (RBIH, Bosnie) lors d’une interview à The Economist, publiée ce 7 novembre, en évoquant la « bombe à retardement » du retour de Syrie de djihadistes, qui « fait tic-tac à côté de la Croatie ». Par là, Macron, qui a pourtant raison sur le fond, crispe inutilement ses interlocuteurs et manque une occasion de contribuer à désamorcer une réelle menace islamiste au cœur de l’Europe.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

seize + 15 =