Pour les États-Unis, la Serbie ne doit pas s’armer dans les Balkans

En achetant des armements russes, la Serbie s’est exposée à des sanctions de la part des États-Unis en vertu de la CAATSA [loi pour contrer les adversaires de l’Amérique au moyen de sanctions, ndlr]. Un analyste militaire serbe commente la situation pour Sputnik.

Les achats massifs d’avions, de chars et de véhicules blindés américains par des pays voisins de la Serbie ne préoccupent personne, alors que cette dernière est menacée de sanctions par les États-Unis, suite à l’annonce par le Président Aleksandar Vucic de la décision de Belgrade d’acquérir auprès de la Russie des systèmes Pantsir-S, a rappelé à Sputnik Mitar Kovac. Ce colonel serbe à la retraite doute toutefois de la mise en application desdites sanctions.

«Si une chose pareille arrivait, cela signifierait tout bonnement que l’Amérique s’engage dans une voie violente de résolution du problème, ce qui ne lui profite guère, car il y a également aujourd’hui dans le monde d’autres forces de poids qui ne sont plus marginales comme en 1999», explique-t-il.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

un + six =