(VIDEO)Serbie : 12/04/1999. – Crime de guerre – OTAN – Le train à Grdelica

12. aprila, 2020 Napišite komentar

Vladimir Golubovic partage les mêmes souvenirs cauchemardesques: «C’est impossible à oublier: des corps déchiquetés étaient littéralement étalés sur les maisons aux abords.»

Le personnel de la clinique locale, qui était l’établissement médical le plus proche du lieu de la tragédie, est arrivé sur place avec une rapidité incroyable. Ceda Jovic, responsable de la clinique de Grdelica à l’époque, se souvient du dévouement et du zèle des habitants qui aidaient les médecins:

«Les gens du voisinage se portaient volontaires pour faire sortir les victimes. Nous avons formé trois équipes mobiles, nous avons demandé l’aide de l’hôpital le plus proche — le Centre médical de Leskovac, le plus proche de Grdelica. Grâce à ça, l’opération pour l’extraction des survivants et des victimes a été terminée très rapidement.»

Les terribles images de la gorge de Grdelica ont fait le tour du monde. L’Alliance, elle, a qualifié la mort d’innocents de «dommage collatéral» en affirmant que la cible de l’attaque était le pont. Le général Wesley Clark, commandant des forces de l’Otan, a cyniquement constaté que le train allait trop vite, et que le missile était déjà trop proche de l’objectif pour pouvoir l’en écarter. C’est seulement un an plus tard que le quotidien allemand Frankfurter Rundschau a écrit que la vidéo présentée par l’Otan au public pour appuyer sa version avait été accélérée 4,7 fois. C’est également l’avis des experts serbes.

continuez à la page suivante

Strane: 1 2 3 4 5 6

Ostavite odgovor

Vaša adresa e-pošte neće biti objavljena. Neophodna polja su označena *

Najnovija obaveštenja direktno na vaš mejl