TOUS LES SERBES À PARIS - SVI SRBI U PARIZU

La tour de Serbie : VRNJAČKA BANJA

Les sources de la région de Vrnjačka Banja étaient connues et exploitées à l’époque romaine, avec une station thermale connue sous le nom de Aquae orcinae, dont subsistent aujourd’hui quelques vestiges, notamment ceux d’une piscine réservée aux soins.

En revanche, la création de l’actuelle cité remonte au xixe siècle. En 1833, la région fut intégrée à la Principauté de Serbie, qui venait de gagner son autonomie vis-à-vis de la Sublime Porte, et, en 1834, une église dédicacée à la Naissance-de-la-Très-Sainte-Mère-de-Dieu y fut construite. C’est en 1835 que le chimiste Sigismont Auguste Wolfgang Herder analysa pour la première fois les eaux minérales du secteur. En 1868, la ville de Vrnjačka Banja fut officiellement fondée et, en 1869, elle connut sa première saison thermale. En 1875, Sima Lozanić effectua la première analyse complète des eaux de la ville et, en 1892, le général Jovan Belimarković y fit construire le premier établissement thermal. En 1905, la ville s’équipa d’une machine à vapeur destinée à la production de l’électricité et, en 1910, elle accueillit son premier train, qui circulait sur la voie Stalac-Požega. Pendant la Première Guerre mondiale, la ville fut occupée par l’armée autro-hongroise et elle fut libérée le  (calendrier julien).

En 1929 fut construite la première centrale électrique moderne de la ville et, en 1933, fut fondée à Belgrade la Société des amis de Vrnjačka Banja (en serbe cyrillique : Друштво пријатеља Врњачке Бање). Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1941, la ville fut occupée par les nazis et libérée le .

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

17 − 2 =