NOVAK DJOKOVIC: J’appelle toujours ma mère quand je gagne et comment j’ai pleuré à cause de Viktor Troicki

Novak Djokovic, le meilleur joueur de tennis du monde, a évoqué les situations auxquelles il a été confronté dans son enfance. Il était l’invité du podcast ATP où il a été rejoint par Marat Safin, Yevgeny Kafelnikov et Mikhail Yuzhny.

Djokovic a parlé des débuts de sa carrière et a souligné qu’après chaque victoire, il appelait d’abord sa mère pour se vanter.

– Maman, définitivement! Maman est toujours là quand les moments sont bons et mauvais. J’ai partagé ce moment de bonheur avec elle! »- a révélé Djokovic!

Novak a participé au tournoi pour la première fois à l’âge de huit ans, il a remporté la première, mais ensuite il a été vaincu.

– Je me souviens de mon premier tournoi que j’ai joué de ma vie, mon premier tournoi officiel. J’avais huit ans et j’ai gagné ce match après un tie-break de 10-8! J’étais remplie de bonheur et très épuisée. Ma mère était là, elle m’a serré dans ses bras! À un moment donné après l’étreinte, des larmes me sont montées aux yeux. Le lendemain, j’ai perdu contre Viktor Troicki 9-0, puis j’ai encore pleuré! J’ai beaucoup pleuré quand j’étais enfant! », s’est confié Djokovic.

À la fin de la conversation, il a souligné que le dernier match de l’Open d’Australie en 2012 était le match le plus épuisant de sa carrière, et Vasek Pospisil a rappelé qu’après ce match lors de la cérémonie de remise des trophées, Djokovic et Nadal se sont assis sur des chaises en plastique car ils ne pouvaient plus supporter la fatigue.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

dix-neuf − 17 =