Serbie : Les soldats devant les hôpitaux et couvre-feu

Dans les Balkans, l’épidémie de Covid-19 ravive les souvenirs des guerres des années 1990, alors qu’écoles et commerces ferment.

Masqués, mitraillettes aux mains, ce sont désormais les militaires qui gardent les hôpitaux en Serbie, tout comme les frontières et les centres d’accueil des migrants. L’état d’urgence et le couvre-feu ont été instaurés, et le confinement requis. Ce sont les mesures les plus drastiques de la région, tout entière en alerte épidémique maximale. Officiellement, 1000 personnes sont infectées par le Covid-19 dans les Balkans, dont, selon le site du Courrier des Balkans, 253 en Slovénie, 72 en Serbie, 69 en Croatie, 55 en Albanie, 27 en Bosnie-Herzégovine, 31 en Macédoine du Nord, 19 au Kosovo et 2 au Monténégro. Sept décès ont été constatés, quatre en Grèce, deux en Bulgarie, un en Albanie. Alors que dans la plupart de ces pays les services de santé souffrent de carences de personnel dues à l’exode vers l’étranger, de matériel et de médicaments en temps ordinaire, on se prépare au pire en cas d’extension de l’épidémie, attendue dans les semaines à venir.

Cela me rappelle les années 1990. On faisait la queue pour le pain et la farine, maintenant c’est dans l’espoir de trouver du gel désinfectant, de l’alcool à 90°, des gants ou des masques

Mira

source : lefigaro.fr

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

six + neuf =