Fin au projet d’adhésion serbe à l’UE suite à la crise sanitaire?

Plus de 100 000 personnes de nationalité serbe sont ainsi revenues au pays depuis le début de la pandémie, dont 120 membres du personnel médical. Des médecins épidémiologistes travaillant depuis de nombreuses années à l’étranger reviennent massivement en Serbie prêter main-forte à leurs compatriotes, sans aucune contrepartie financière. On ne compte plus les dons attribués par les champions du sport serbe (à commencer par le numéro 1 du tennis mondial, Novak Djoković, qui a donné 1 million de dollars). La solidarité des Serbes de renom s’est montée en quelques jours à 6 millions de dollars de donations au secteur sanitaire. Ces efforts vont permettre à un pays encore en transition économique de se doter d’appareils respiratoires qui seront bien utiles dans les semaines à venir.

Des brigades de volontaires patrouillent systématiquement dans les résidences et les quartiers résidentiels au contact des personnes de plus de 65 ans, leur apportant nourriture et médicaments. Formés de trois jeunes volontaires, avec un chef de brigade, ils ont massivement aidé la population, surtout âgée, à rester psychologiquement en forme. Ce type d’action se place dans la droite ligne des « radne akcije » (brigades de volontaires) qui, du temps de la Yougoslavie socialiste, amenaient les jeunes gens à œuvrer de façon bénévole sur divers chantiers nationaux (construction de routes et de voies ferrées par exemple).

Des masques ont été distribués gratuitement à la population depuis deux semaines. Ils sont rationnés et distribués par paquets à chaque famille, mais cela contraste avec l’alternance entre pénurie et prix inabordables dans le cas français. Une véritable prise de conscience de la société fait que tout le monde, dans la rue, à la télévision ou au gouvernement, porte des gants et un masque, à l’instar de la Chine.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

quatre + 5 =