Grande découverte: la plus ancienne mention du Christ trouvée en Serbie

Une feuille d’argent aux lettres grecques anciennes et aux signes mystérieux, vieille d’environ 1800 ans, découverte à Viminacium (Serbie) il y a quelques jours, est une véritable sensation archéologique. Ce que les archéologues peuvent dire avec certitude pour l’instant, c’est qu’il s’agit d’une «lettre adressée à Dieu» placée sous la tête de lit d’une jeune fille enterrée dans un sarcophage de Jérusalem en plomb, ce qui est une rareté et indique sans équivoque l’origine moyen-orientale du défunt.

En déroulant la feuille de métal pressée de la taille d’un ongle, les lettres grecques anciennes gravées HI, TETA, NI, RO étaient clairement indiquées, mais lorsque le message est vu sous différents angles, elles peuvent être lues comme des mots différents. L’un d’eux, écrit en majuscules de l’alphabet, peut être lu comme un HRIS, c’est à dire Christ. Si les experts confirment l’interprétation correcte de ce mot, la lettre en argent de Viminacium contient la plus ancienne mention du Christ au monde, affirment les archéologues.

photo novosti.rs

«Les lettres sont vraiment clairement reconnaissables, mais c’est tellement étonnant que je pense qu’il est trop tôt pour commenter quoi que ce soit. De l’argent de l’époque de Faustine a également été trouvé dans le sarcophage contenant la lettre à Dieu, ce qui nous permet de dater le tombeau à la fin du deuxième ou au début du troisième siècle. S’il est confirmé que la lecture du mot HRIS est correcte, alors c’est la plus ancienne mention du Christ », a déclaré le Dr Miomir Korać, directeur de l’Institut archéologique et chef du projet scientifique Viminacium.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

16 − 12 =