Les anciens dirigeants politiques et militaires de l’UCK placés sous la garde du Tribunal spécial de La Haye ne peuvent actuellement contacter les membres de leur famille que par appel vidéo. Le tribunal spécial a confirmé que les accusés, qui sont détenus à La Haye, ne peuvent recevoir la visite physique de personne.

– En général, les visites personnelles au centre de détention ne sont actuellement pas possibles en raison des mesures liées au Covid-19. Au lieu de cela, afin de faciliter un contact régulier avec la famille, des réunions via des liens vidéo sont fournies et un nombre raisonnable d’appels téléphoniques sont payés aux détenus – a déclaré la porte-parole du Tribunal spécial, Angela Griep.

Sept anciens dirigeants politiques et militaires de l’UCK ont été accusés de crimes de guerre et du meurtre d’une centaine de civils de diverses nationalités pendant le conflit au Kosovo dont Hashim Thaci, Kadri Veselji, Jakup Krasniqi, Redžep Seljimi et Saljih Mustafa.

Le centre de détention du Tribunal spécial est situé dans le complexe pénitentiaire Haglanden à La Haye. Cette prison est unique aux Pays-Bas et la seule où les détenus bénéficient de services de traitement physique et psychiatrique 24h/24h.

“Haglanden” est situé à Scheveningen et peut accueillir environ 200 personnes.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

dix-neuf + 11 =