Pourquoi les Serbes soutiennent-ils principalement les Russes dans la crise ukrainienne ?

25. februara, 2022 Napišite komentar

Personne n’aime la guerre et la guerre n’a fait de bien à personne. Ce qui se passe en Ukraine est une défaite pour le monde slave, pour l’Europe, pour le monde entier…Ici, nous aborderons la question de savoir pourquoi les Serbes soutiennent principalement la Russie dans le conflit ukrainien et nous parlons des Serbes et non de la politique officielle de l’État.

Au cours des deux dernières décennies, les Serbes se sont fait une opinion critique des autres pays en examinant d’abord s’ils avaient reconnu ou non le Kosovo et Métochie. Dans ce cas, ni la Russie ni l’Ukraine n’ont reconnu le Kosovo. Les deux nations sont des peuples slaves, les Russes et les Ukrainiens sont des peuples orthodoxe mais les Serbes soutiennent toujours davantage la Russie. Voici pourquoi…

Il faut tenir compte du fait que la Russie est un ami traditionnel et historique du peuple serbe. Et qu’en raison de son refus de reconnaître le Kosovo au Conseil de sécurité des Nations unies, ce saint territoire serbe n’a toujours pas de siège aux Nations unies. Ces dernières années, la Russie a aidé militairement la Serbie, et les Serbes ont toujours le sentiment qu’ils considèrent la Russie comme un frère aîné. En raison de l’orthodoxie, des relations fraternelles avec la Russie et des intérêts géopolitiques, la Serbie a payé un prix énorme dans les années ’90.

Cependant, la raison pour laquelle les Serbes soutiennent la Russie dans la crise ukrainienne est différente. À savoir, ce que les dirigeants occidentaux, dont le président américain Joe Biden et le français Emmanuel Macron, demandent, les Serbes ont vécu lors des bombardements de l’OTAN en 1999. Biden et Macron parlent de l’agression de la Russie contre un État souverain, sans décision du Conseil de sécurité des Nations unies. L’OTAN n’a-t-elle pas fait de même en 1999 en attaquant la Yougoslavie, composée de la Serbie et du Monténégro?

Le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a regretté hier que les frappes aériennes russes mettent en danger la vie de citoyens innocents. Juste pour vous rappeler que lors de l’agression de l’OTAN contre la Yougoslavie en 1999, qui a duré 78 jours, 4 000 personnes ont été tuées.

Environ 25 000 bâtiments résidentiels, 595 km de voies ferrées, environ 470 km de routes ont été détruits et endommagés. Pendant le bombardement, 995 frappes ont été menées sur des installations dans toute la Yougoslavie et jusqu’à 1 150 avions de combat ont lancé environ 420 000 missiles.

Les raffineries de Novi Sad et de Pancevo ont été bombardées, puis des bombes en graphite ont été utilisées pour désactiver le système électrique. L’OTAN a bombardé la Serbie avec des bombes à l’uranium appauvri. 19 hôpitaux, 14 aéroports, 18 jardins d’enfants, 69 écoles, 20 centres de santé, 44 ponts ont été endommagés, tandis que 38 ponts ont été détruits. En plus des personnes âgées, des enfants ont également été tués. Marko, deux ans, et Milica, trois ans, étaient les plus jeunes des 79 autres enfants qui sont morts dans cet événement impitoyable.

Les puissances occidentales accusent aujourd’hui la Russie de ce que l’OTAN a fait à la Yougoslavie d’une manière encore plus horrible en 1999. Mais quand il s’agit de politique et de géopolitique, il n’y a pas de justice, seulement des intérêts purs. Deux poids – deux mesures. C’est précisément à cause de cette injustice qui leur a été faite en 1999 que les Serbes soutiennent davantage les Russes dans le conflit ukrainien, et non parce qu’ils n’aiment pas les Ukrainiens.

Podržite rad sajta!

Ukoliko želite da pomognete rad našeg sajta "Svi Srbi u Parizu" možete uplatiti vaše donacije preko paypal-a ili vaše bankarske kartice.

Ostavite odgovor

Vaša adresa e-pošte neće biti objavljena.

Najnovija obaveštenja direktno na vaš mejl