Serbie: le village avec le plus de coings d’Europe

Tavnik près de Kraljevo est le village qui compte le plus de coings d’Europe. Dans ce lieu de 1 200 habitants, il y a plus de 60 000 arbres de ce fruit. Les mathématiques montrent qu’il y a 50 arbres par habitant, et les statistiques officielles montrent qu’environ les deux tiers de la production de coings en Serbie proviennent de Tavnik. Ces données sont plus impressionnantes si l’on sait que la Serbie, avec 13 000 tonnes par an, est le plus gros producteur d’Europe, juste après l’Espagne.

À Tavnik, plus de 300 hectares de terres sont plantés de coings, mais de nouvelles plantations poussent encore. Non seulement à cause du climat favorable et de la composition du sol, mais aussi à cause du bon prix de ce fruit ces dernières années.

L’un des plus grands producteurs de coings de Tavnik est Vlado Obradović. Il possède quatre hectares avec 3 500 arbres et son rendement projeté est de 200 tonnes. En plein rendement, après l’âge de huit ans, il récoltera trois à quatre wagons, soit environ 70 kilogrammes de chaque arbre.

Vlado Obradović

Pour l’instant, le coing vit longtemps. Cela peut prendre jusqu’à cent ans. Les investissements à l’hectare s’élèvent à environ 10 000 euros, et le plus cher est la préparation du sol. Les plants sont de deux à trois euros, et après la cinquième année, le rendement à l’hectare est de 30 à 50 tonnes, donc la rentabilité n’est pas discutée.

«Oui, la culture du coing est rentable, mais à condition que vous ayez de plus grandes surfaces. Si vous avez une trentaine d’ares, c’est un petit montant à calculer, donc vous ne vous souciez pas de leur coût. Ervinia est notre plus grand ennemi, bien que le coing soit plus résistant à cette maladie que la pomme et la poire. Vous pouvez vivre du coing, bien que la culture des vergers soit l’une des plus exigeantes de la culture fruitière », explique Obradović.

La majeure partie du coing de Tavnik va à “l’eau de vie”. Le coing n’est pas disponible en grande quantité dans la consommation, et de moins en moins de bonbons et de confitures sont fabriqués. Ou les éleveurs eux-mêmes fabriquent l’eau de vie ou on vend aux distilleries.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

douze + 15 =