“SLAVA” chez les Serbes. Saint Nicolas le 19.décembre
La tradition de la fête du Saint Protecteur, la Slava, est très importante en Serbie. C’est surtout depuis les années tragiques des guerres dans l’ex-Yougoslavie que les Serbes se sont de plus en plus tournés vers leur tradition, leur religion et les coutumes qui forment l’identité du peuple serbe.
 
En fêtant votre Saint Protecteur, vous restez lié à vos racines, à vos origines culturelles et religieuses. A l’origine, la Slava était une fête païenne car le peuple rendait en particulier hommage à ses ancêtres, c’est à dire, à ceux qui sont dans l’outre-monde. La religion chrétienne devenue la religion officielle, l’Eglise tenta en vain de supprimer ces coutumes populaires. Alors, au XIIIème siècle, Saint Sava, canonisa les anciennes coutumes païennes populaires afin d’en faire des coutumes chrétiennes. C’est ainsi que la Slava est devenue l’une des traditions les plus importantes de l’Eglise orthodoxe serbe.
 
Le Saint Protecteur s’hérite de père en fils. Au cas où vous venez d’une famille qui n’avait pas de Saint Protecteur, vous êtes libre de choisir celui qui deviendra le Patron de votre foyer et que vous laisserez également en héritage à votre fils.
 
Dans deux jours, le 19.décembre c’est Saint Nicolas selon le calendrier orthodoxe. C’est la Slava la plus répandue en Serbie et on dit communément que la moitié de la Serbie fête Saint Nicolas en temps que maître de maison et l’autre moitié le fête en tant qu’invité.
 
continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

17 − huit =