(VIDEO)Vučić : “Arrêtez de donner des leçons à la Serbie !”

Les portes de l’Union européenne restent closes pour la Serbie et on ne sait pas dans combien de temps elles pourraient éventuellement s’ouvrir. Et alors que son désir d’adhésion reste intact, Belgrade renforce également ses liens avec la Russie. Au plan intérieur, le président serbe est confronté à des manifestations pour dénoncer la corruption et défendre la liberté de la presse.

Nous avons évoqué toutes ces questions au Forum économique mondial à Davos avec le président Aleksandar Vučić.

Isabelle Kumar, euronews :

“Des manifestations ont lieu dans votre pays depuis plus d’un an. Aujourd’hui, vous êtes présents ici à Davos. Peut-être que cela ne vous aide pas, voire que cela ternit votre réputation quand vous rencontrez des dirigeants internationaux. Quel message leur transmettez-vous à Davos ?”

Aleksandar Vučić, président de la République de Serbie :

“Je n’ai aucun problème avec les manifestations. C’est une manière démocratique d’exprimer ses opinions, son positionnement politique. Nous avons autorisé nos opposants politiques à organiser des rassemblements depuis plus d’un an. Mais d’après les derniers sondages, nous bénéficions d’un soutien plus fort, ces opposants ont un soutien très faible. Pour informer vos téléspectateurs, environ 53% des personnes interrogées nous soutiennent, c’est 8,5% en ce qui les concerne.”

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

trois × 3 =