Réveillon de Noël chez les SERBES (06.janvier)

Seuls ou plutôt en groupe, en famille, entre amis, ou entre villageois, les Serbes de tous âges dans les campagnes partent à la recherche de branches de chênes séchées, qui seront ensuite brûlées dans la cheminée ou sous la table à la maison, dans les églises ou encore en formant un grand brasier à l’extérieur,  autour duquel se réunissent les familles ou la foule d’anonymes ou de voisins pour préparer et honorer la venue de l’enfant Jésus… Autant de façons d’être en communion et de renforcer les liens entre tous. Le badnjak est l’occasion de formuler les souhaits pour la nouvelle année et la bénédiction est ponctuée notamment par le chant oj badnjace ….

C’est le maître de maison qui apporte l’arbre du Réveillon dans la maison, accompagné de ses fils s’il en a, et avec l’arbre, il apporte aussi le rôti qui marque la fin du jeûne, et de la paille. En entrant dans la maison, le père et les fils saluent la maisonnée en disant : « Bonsoir, joyeux Réveillon de Noël! »Après avoir accueilli à la porte les hommes de la famille, la femme et les filles jettent sur le père des grains de blé et d’avoine, en répondant: « Bonsoir ! Honneur à vous, à l’arbre et au rôti! » Dans les temps anciens, l’arbre du Réveillon était placé au foyer, et de nos jours, il est placé près du four, dans lequel on fait tout de suite brûler une bûche. Lorsqu’il n’y a pas de four, l’arbre du Réveillon de Noël est placé près du rôti.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article a 2 commentaires

  1. Natasa DJUKA

    C’est magnifique

  2. Natasa DJUKA

    J’adore de Noël

Laisser un commentaire

10 + 12 =