Une identité sans pays – Les Yougos

Le chanteur et ses comparses n’avaient pas tort. Leur monde allait être bouleversé. La chute du mur de Berlin a soufflé un vent de liberté et de démocratie sur les Balkans, comme ailleurs derrière le rideau de fer.

Mais avec le recul, Nele Karajilic regrette le prix que son pays a dû payer pour cette liberté.

Ma vie a pris un mauvais tournant quand j’ai entendu pour la première fois les mots  »droits de la personne », se rappelle-t-il. Ça a marqué le début de l’effondrement de la Yougoslavie.

Un effondrement qui est passé par des années de guerres ethniques.

Et un peu à l’image de la Yougoslavie, le groupe Zabranjeno Pusenje s’est désintégré peu de temps avant que de nouvelles frontières soient tracées dans le sang.

Nele, le Serbe, s’est retrouvé à Belgrade. Il a coupé les ponts avec les autres membres fondateurs du groupe.

continuez à la page suivante

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

quatorze + trois =