“La Slava” chez les Serbes

Le pain de fête (pain d’offrande) – Ce pain spécial, et le froment de fête, sont présentés à la gloire de Dieu et en l’honneur du Saint que l’on fête. Dans la prière de bénédiction, nous demandons au Saint Patron d’intercéder pour nous auprès du Seigneur, et « d’accepter cette offrande sur son autel céleste » En présentant les symboles de la « slava » (nom serbe pour cette fête) devant Dieu comme un modeste don, nous Lui rendons grâce pour tous les biens dont Il nous a comblés. Nous Le prions aussi de bénir notre offrande afin que tous ceux qui en mangeront plus tard, soient sanctifiés. C’est le sens spirituel de la présentation des symboles de la « slava », et il ne faut pas renoncer à cette pratique pour des raisons insignifiantes.

Si c’est le prêtre qui coupe le pain avec le maître de maison, alors, après la bénédiction du vin, du froment et du pain, il le coupe en forme de croix, arrose légèrement de vin. et en l’élevant, le tourne avec le maître de maison.

Dans certaines de nos régions, on amène les symboles de la « slava » à l’église pour les faire bénir et sanctifier. Dans d’autres, on n’amène que les grains de blé cuits, et à la maison, à la table de fête, le maître de maison rompt le pain avec son parrain, ou avec un membre de famille. Cette pratique s’est installée pour des raisons différentes (l’éloignement de l’église, nombre insuffisant de prêtres pour accomplir le rite, etc.) Dans de telles circonstances se sont créées les coutumes populaires autour de la table de fête, où celui qui préside à la prière de maison au cours de la fête (maître de cérémonie), récite des prières et des louanges à la gloire de Dieu et en l’honneur du Saint que l’on fête. Il porte aussi des toasts à la santé du maître de maison et des membres de la famille. C’était une sage décision, car, par ces coutumes, notre peuple a pu garder sa foi et sa « slava » à travers des siècles, sans l’église et sans prêtre.

L’Eglise exige que dans tous ces rites et coutumes différentes, le sens essentiel de la « slava » soit respecté, afin de savoir ce qu’il faut préparer pour cette fête, et ce qui est secondaire.

source : crkvenikalendar.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

quinze − 3 =